Un musicien antifasciste poignardé à mort par les néonazis en Grèce

1229909_612650542091260_1402712866_n

Translated by µ

In English here

Un homme âgé de 34 ans est mort dans les premières heures du matin, au cours de la nuit du mercredi 18 septembre, après avoir été attaqué avec ses amis par un groupe de néonazis membres de l’Aube Dorée puis poignardé au Pirée. La victime s’appellait Pavlos Fyssas, de son nom de scène Killah P. Il était un rappeur hip-hop impliqué dans le mouvement antifasciste, organisant des concerts antiracistes et d’autres activités sociales là où il habitait. Il a été frappé de trois coups de couteau dans la poitrine devant un café au 60, avenue Panayi Tsaldari à Amfiali, dans le quartier Keratsini du Pirée, peu après minuit, au cours d’une attaque par un groupe d’une vingtaine de néonazis vêtus d’uniformes de camouflage, de bottes et de t-shirts noirs. Le groupe d’amis a été pris en chasse par les fascistes à travers les rues. Le nom de l’homme âgé de 45 ans qui a poignardé Fyssas est Giorgos Roupakias.

Voici le récit de l’assassinat de Pavlos Fyssas par son père : « Les amis de Pavlos ont fait une remarque contre l’Aube Dorée dans un café où ils regardaient un match de football. Quelqu’un assis à une table à côté a entendu cette remarque et a appelé les membres de l’Aube Dorée. Des escouades de l’Aube Dorée sont arrivées presque immédiatement avec des policiers en moto du DIAS. Pavlos a essayé d’aider ses amis à s’échapper, mais il a été pris en embuscade par un autre groupe de l’Aube Dorée et encerclé. C’est alors qu’un membre de l’Aube Dorée en voiture est arrivé de l’autre bout d’une rue à sens unique, s’est arrêté et l’a poignardé à mort tandis que les policiers du DIAS regardaient sans intervenir. Une femme [qui semble être la petite amie de Pavlos Fyssas] leur a demandé de lui venir en aide mais ils n’ont rien fait. Ce n’est qu’après qu’ils se sont approchés pour arrêter le principal suspect [qui était en possession de l’arme du crime]. »

Pavlos a été conduit à l’hôpital Tzanio, où il est mort peu après. Avant de mourir, il aurait réussi à identifier son assassin et ses complices. L’auteur des coups de couteau aurait reconnu le meurtre. Il serait impliqué dans une fraude financière et aurait, selon les médecins, reçu un entraînement pour poignarder des gens.

Un appel au rassemblement sur le lieu de l’assassinat de Pavlos Fyssas a été lancé pour aujourd’hui, mercredi, à 18h, au 60, rue P. Tsaldari. Il y a également des appels à manifester à Thessalonique à 10h à la manifestation des enseignants et à 16h au département de physique sur le campus de l’université AUTH, puis à 18h à “Kamara” rue Egnatia. À Mytilène, sur l’île de Lesbos, il y a une manifestation à 18h sur la place Sappho, à Patras à 10h place Olgas, à Larissa à 10h dans le premier Lycée et à 10h30 à la manifestation des enseignants, à Komotini et beaucoup d’autres villes il y a aussi des manifestations à 18h.

En ce moment, les amis de la victime lui rendent hommage sur sa page Facebook, alors que le siège de l’Aube Dorée à Patras est attaqué; il a été attaqué avec des cocktaiks molotov et des pierres sont jetés sur le bâtiments en ce moment même. Dans cette ville, un autre évènement suspect s’est produit : un sympathisant de l’Aube Dorée s’est approché de la manifestation antifasciste en pointant son pistolet dans sa direction. À Chania aussi, des manifestants ont attaqué le siège du parti néonazi et ont affronté la police.

On ne peut être surpris du fait qu’une fois de plus, la police grecque n’a rien fait contre la violence nazie de l’Aube Dorée. L’Aube Dorée est largement soutenue par les capitalistes grecs, le gouvernement et l’Église en tant que brute déterminée contre les immigrants, les travailleurs et les pauvres. Plus de la moitié de la police vote pour ce parti ouvertement nazi. La police a laissé faire si elle n’a pas activement participé ou couvert l’organisation de ce qui ressemble à un piège mortel contre un radical bien connu, membre du syndicat des métaux et artiste antifasciste hip-hop dans un quartier ouvrier, près de l’endroit où il y a quelques jours, 8 membres du parti communiste KKE ont aussi été violemment attaqué par l’Aube Dorée.

Des manifestations de solidarité ont eu lieu et vont avoir lieu en Europe. Demain jeudi 18 septembre se tiendra une manifestation à 19h à Saint Michel à Paris. L’Initiative Solidarité, la fédération bruxelloise du KKE et Syriza Belgique appellent à manifester demain à Bruxelles à 17h, place de la Bourse.

Αναρτήθηκε στις: 18/09/2013